Avez-vous déjà entendu parler de ‘Mask Associated Dry Eyes’?

Porter un masque correctement est essentiel pour ralentir la propagation du COVID-19, mais donne lieu à un autre phénomène: une sécheresse oculaire. Les experts du Centre for Ocular Research & Education (CORE) de l’Université de Waterloo (Canada) conseillent les professionnels sur la façon de reconnaître une sécheresse oculaire associée au port du masque (MADE ou […]

read more >

5 faits à savoir sur la technologie IRPL et la surface oculaire

Il existe une prise de conscience croissante de l’importance de la sécheresse oculaire et de sa thérapie par  une lumière pulsée (IRPL) Au sein de l’Ophtalmologie, cette méthode efficace et sûre est soutenue par le résultat d’études et de recherches effectuées avec cette dernière. Cinq choses à savoir sur cette technologie prometteuse. 1. L’IRPL se […]

read more >

Omega-3: controverse, chirurgie et cornée.

Omega-6 et Omega-3 : le juste équilibre. Les omega-6 sont largement présents dans l’alimentation de la plupart des gens, on en trouve dans les œufs ou certaines viandes en quantités variables selon l’alimentation des animaux et ils sont également présents dans le lait humain. Des doses excessives sont cependant à éviter, l’important étant le rapport oméga-6 […]

read more >

Surveiller la sécheresse oculaire peut améliorer le résultat chirurgical

La sécheresse oculaire (DED) représente une entité clinique distincte caractérisée par un ensemble de signes et symptômes cliniques. Selon la TFOS DEWS II, la définition suivante cerne notre compréhension actuelle de la DED: La sécheresse oculaire est une maladie multifactorielle de la surface oculaire caractérisée par une perte d’homéostase du film lacrymal et accompagnée de […]

read more >

Les yeux secs induits par la chirurgie réfractive

La sécheresse oculaire peut être causée par diverses interventions iatrogènes, en ce compris les médicaments topiques ou systémiques, l’utilisation de lentilles de contact, les procédures chirurgicales et non chirurgicales. Reconnus comme causes importantes de la sécheresse oculaire (DED), ces facteurs iatrogènes ont été abordés dans l’édition 2007 de la Tear Film and Ocular Surface Society (TFOS)¹ (www.tearfilm.org) et revisités dans l’édition de 2017.

read more >

Blépharite et biofilm : un nouveau concept

Deux types de blépharite Elle peut être aigue ou chronique, le forme chronique étant la plus courante. Elle peut en outre être également définie par la localisation du problème, antérieure / postérieure. Elle se présente généralement avec des symptômes récurrents pouvant varier dans le temps et touchant les deux yeux. Type 1: la blépharite aigue […]

read more >

MGD & Meibographie, le point sur la question.

17 experts des maladies de la surface oculaire se sont récemment réunis lors d’un sommet spécial pour discuter de la réflexion en cours sur la meibographie et le dysfonctionnement de la glande de Meibomius. Ils mettent l’accent sur le rôle de la méibographie en tant qu’outil de diagnostic, ainsi que sur la manière d’intégrer les résultats du diagnostic dans les paradigmes de traitement en pratique clinique. Les participants ont été invités à définir un consensus sur un certain nombre de questions clés.

read more >

Les yeux secs: origines opératoires et médicamenteuses…?

En 2007 était publié le rapport appelé DEWS 2007: Dry Eye Workshop 2007, sorte de guidelines sur les pathologies de la surface oculaire et due, entre autres, à la sécheresse oculaire.
En 2017, une révision de ce document reprenait les évolutions que les 10 années séparant la publication de ces deux rapports avaient apportées. Dans ce cadre, un article mettait surtout l’accent sur l’origine iatrogénique de la kérato-conjonctivite sèche.

read more >

Le ‘mapping épithélial’: une nouvelle façon d’évaluer la cornée

Dans diverses atteintes oculaires, une mesure de l’épaisseur de l’épithélium cornéen est un outil décisif. Pensons à l’ectasie cornéenne ou au kératocône, mais également à un phénomène multifactoriel et difficile à définir, tel que la sécheresse oculaire. L’épaisseur de l’épithélium donne finalement un profil unique et constitue un outil (en combinaison avec d’autres paramètres) pour déterminer (et surveiller) sans ambiguïté le syndrome de l’œil sec. Des études récentes confirment que cette technologie mérite une place dans toutes les pratiques ophtalmiques modernes.

read more >

Yeux secs: nouvelle étude confirme la validité de la technologie IRPL

Depuis un moment déjà, il existe un traitement de la sécheresse oculaire évaporative à base d’IRPL (Intense Regulated Pulsed Light). La technologie IRPL agit en stimulant les glandes de Meibomius qui sécrètent la couche lipidique (en libérant des neurotransmetteurs au niveau des glandes). Récemment, une nouvelle étude a confirmé l’efficacité de cette technologie…

read more >

L’Oméga-3 et les Glandes de Meibomius: une relation directe

Risques liés à la sécheresse oculaire Comme on le sait, de nombreux facteurs de risques sont liés à la sécheresse oculaire. Dans son dernier rapport le DEWS1 rapporte notamment l’influence des acides gras et notamment celui de l’Oméga-3. Ainsi, une étude de Miljanovic2 incluant un peu plus de 32.000 femmes a démontré que la consommation journalière […]

read more >

Nouveautés dans le soulagement des symptômes

Evaporatieve type Bestaat er een efficiënte behandeling van droge ogen symptomen van het evaporatieve type? Het gehanteerde apparaat -E-Eye- is een polychromatische generator van gekalibreerde lichtpulsen waarbij de energie en het spectrum van deze pulsen bestemd zijn voor het stimuleren van de Meiboom klieren. Deze klieren zijn immers verantwoordelijk voor de vorming van de lipide-laag […]

read more >