Cornée FR Yeux Secs

Meibographie: une technique simple pour évaluer le nombre et l’état des Glandes de Meibomius

La gestion optimale de la MGD est importante car le défi clinique de la MGD dépasse celle de la seule surface oculaire. Quel rôle la Meibographie joue-t-elle?

Les Glandes de Meibomius

La lamelle postérieure de la paupière accueille un grand nombre de glandes de Meibomius, situées entre la conjonctive palpébrale et le tarse. Une glande de Meibomius normale est approximativement de forme linéaire et mesure 3-4 mm de long, traversant la paupière postérieure perpendiculairement du bord libre au bord opposé du tarse.1 L’unité fonctionnelle d’une glande de Meibomius est le meibocyte qui synthétise et sécrète les lipides (meibum) du film lacrymal.

Le meibum remplit plusieurs fonctions importantes. Il empêche l’évaporation des larmes et donc la dessiccation de la surface oculaire; il agit comme une barrière physique et hydrophobe au mouvement entrant d’agents environnementaux et organiques et il lubrifie la surface oculaire pour prévenir les irritations tout en favorisant l’acuité visuelle.

Par conséquent, la physiologie des larmes dépend en grande partie du bon fonctionnement des glandes de Meibomius.3–5

Glandes de Meibomius et Dry Eye Disease

Le dysfonctionnement des glandes de Meibomius  – Meibomian Gland Disease (MGD)  – est une cause majeure de la maladie de l’œil sec par évaporation et est l’une des maladies les plus courantes rencontrées dans la clinique journalière.6-8 L’impact de la MGD sur les patients peut être grave, avec un effet négatif sur leur qualité de vie pouvant entraîner une perte de productivité.1,9

La MGD obstructive est le type de MGD la plus couramment observée et est associée avec des modifications telles que l’hypertrophie de l’épithélium des conduits et la kératinisation de l’épithélium de l’orifice.6

Ceci peut entraîner une stagnation du meibum et conduire à l’activation de l’inflammation.10-12 Cela peut à son tour conduire à une augmentation de la température de fusion au fur et à mesure que le meibum devient plus visqueux.

Bien que le rôle causal des bactéries dans la MGD n’a pas été établie de manière concluante pour toutes les formes de MGD, il existe cependant des preuves de l‘importance des bactéries (par ex. S.Aureus et P. Acnes).10 La MGD peut entraîner une diminution de la couche lipidique du film lacrymal conduisant à une augmentation de son osmolarité (hyperosmolarité) et à une l’inflammation, combinaison susceptible d’induire une activité enzymatique induisant à une kératinisation des conduits des glandes de Meibomius.

La MGD peut être asymptomatique ou symptomatique, bien que lors de sa progression, la MGD asymptomatique peut évoluer en MGD symptomatique.5

La MGD peut se développer seule ou en association avec une autre maladie de la surface oculaire (OSD) ou peut survenir à la suite d’autres troubles oculaires, y compris la rosacée.5 D’autres facteurs peuvent également influencer la MGD, ceux-ci incluent l’âge, le sexe, le déséquilibre hormonal (par ex. carence en androgènes, ménopause), port de lentilles de contact, médicaments, anatomie des paupières, chirurgie des paupières, tatouage des paupières, traumatisme ou radiation oculaire, faiblesse orbiculaire, conjonctivite allergique, trachome, syndrome de Sjögren, Syndrome de Stevens Johnson, dermatite atopique ou séborrhéique, acné, rosacée, blépharite chronique et maladie du greffon contre l’hôte.15

Quelles sont les options de traitement?
🡆 page 2

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s