FR Yeux Secs

Yeux secs: nouvelle étude confirme la validité de la technologie IRPL

Depuis un moment déjà, il existe un traitement de la sécheresse oculaire évaporative à base d’IRPL (Intense Regulated Pulsed Light). La technologie IRPL agit en stimulant les glandes de Meibomius qui sécrètent la couche lipidique (en libérant des neurotransmetteurs au niveau des glandes). Récemment, une nouvelle étude a confirmé l’efficacité de cette technologie...

SOS: Syndrôme de l’œil Sec

Le Syndrôme de l’œil sec (Dry Eye Disease, DED) est une pathologie courante qui touche entre 5 et 15% de la population (corrélée à l’âge).  Le travail ou le temps libre passé sur un écran, sous la lumière artificielle, les influences de la pollution atmosphérique, … sont des aspects qui rendent cette affection de plus en plus fréquente et désagréable.

De plus, le syndrome de l’oeil sec est très complexe, car il y a souvent plusieurs causes à l’origine, qui demandent un traîtement spécifique “au cas par cas”. La plupart du temps, on traite tous les cas d’yeux secs en administrant des larmes artificielles.

Options thérapeutiques?

Récemment, une nouvelle version du rapport TFOS DEWS II (Tear Film and Ocular Surface Society’s Dry Eye Workshop II) a été publiée. Ce rapport résume les options thérapeutiques pour la gestion et le traitement des pathologies de sécheresse oculaire (DED), basée sur la revue de preuves fondées et présentées dans la littérature.

Une piste de traitement à suivre en cas de Meibomian Gland Disease (MGD ou le dysfonctionnement de la glande de Meibomius), c’est la thérapie par lumière pulsée (IRPL). Une nouvelle étude confirme une fois de plus la validité de cette technologie.

Nouvelle preuve

Cette étude1, menée à la Queensland University of Technology (Australie), concernait 26 participants qui ont reçu des traitements bilatéraux en utilisant un dispositif à lumière pulsée combinée à l’expression mécanique des glandes de Meibomius, à T 0, aux semaines 2 et 6. Les évaluations cliniques ont été réalisées au départ, aux semaines 4, 8 et 12.

Des améliorations significatives sont survenues à la semaine 8 dans l’expression de la glande de Meibomius, dans la qualité du méibum, au niveau du TBUT, de la coloration de la cornée, de la rougeur du bord de la paupière, de la rougeur bulbaire  et limbique.

À la semaine 12, une amélioration significative des symptômes, du TBUT et de la coloration cornéenne se sont produits. En ce qui concerne l’amélioration de l’OSDI, le score était corrélé à l’amélioration de la coloration de la surface oculaire et associé à une expression de la base des glandes de Meibomius.

Conclusion

La thérapie par IRPL combinée à l’expression des glandes de Meibomius montre donc une amélioration significative des symptômes de sécheresse oculaire et des signes cliniques, y compris la qualité de la sécrétion des glandes et leur expression ainsi qu’une amélioration de l’inflammation de la surface oculaire.

Les effets du traitement étaient cumulatifs et continus pendant au moins six semaines après le traitement final.

Lire plus sur la solution IRPL

 

1. Clin Exp Optom. 2018 Jan;101(1):23-33. doi: 10.1111/cxo.12541. Epub 2017 Jun 6.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s