FR Yeux Secs

La relation entre Demodex et MGD/DED

L'infestation par Demodex est un facteur causal dans de nombreux cas de blépharite antérieure réfractaire et est souvent associée à des symptômes de DED.

Image d'un acarien Demodex

L’infestation par Demodex est un facteur causal dans de nombreux cas de blépharite antérieure réfractaire et est souvent associée à des symptômes de sécheresse oculaire1, bien qu’il n’existe actuellement aucune preuve démontrant une association directe avec le développement d’une MGD2.

Que sont ces Demodex?

Les acariens de type Demodex sont des ectoparasites microscopiques allongés qui vivent à la surface du corps humain. L’infestation par Demodex est liée à l’âge avec 84% de la population ayant 60 ans et 100% chez les plus de 70 ans3. Le Demodex peut se propager du visage vers les paupières, menant peut-être à la blépharite et à la rosacée3,4, qui pourrait être le lien entre le DED et le dysfonctionnement de la glande de Meibomius5,6,7.

Influence sur le MGD et le DED

Cependant, l’infestation par Demodex peut également être observée chez des patients asymptomatiques8. Deux espèces, Demodex folliculorum et Demodex brevis ont été identifiées dans les paupières humaines8,9,10:

Demodex folliculorum se trouve généralement dans les follicules des cils des paupières, alors que Demodex brevis s’enfonce profondément dans les glandes sébacées et les glandes de Meibomius. On pense que le sébum est leur source principale de nourriture et les Demodex peuvent dès lors consommer les cellules épithéliales folliculaires et glandulaires, ce qui peut conduire à une lésion directe du bord palpébral8. Les Demodex peuvent provoquer une blépharite en propageant les bactéries présentent à leur surface, en ce compris les streptocoques et les staphylocoques8,11.

L’infestation par Demodex des paupières est suggérée par la présence de pellicules cylindriques entourant la base des cils12 et peut être confirmée par l’observation de ces acariens sur des cils épilés. Ils ont été observés de manière non invasive au niveau des orifices des glandes de Meibomius, par IVCM (In Vivo Confocal Microscopy)13 mais leur rôle dans la MGD2 (Meibomian Gland Dysfunction) et le DED n’est pas établi.

Pour éviter l’épilation des cils, il a également été rapporté que le Demodex quitte le follicule et est visible via la lampe à fente à fort grossissement après une légère tension sur le cil et la rotation manuelle des paupières avec des forceps, favorisant ainsi l’exode des acariens profondément enfoui dans les follicules14.

Comment éliminer ces Demodex?

Historiquement, le traitement des Demodex oculaires comprenait une grande variété de produits, dont la plupart étaient empirique et non soutenu par de preuves cliniques de haut niveau. Ceux-ci comprenaient un gel topique à 2% de métronidazole15,16, une pommade d’oxyde de mercure à 1%17 et un gel de pilocarpine à 4%18.

Huile d’arbre à thé

Plus récemment, une gestion appropriée de ces Demodex a été trouvée avec l’utilisation de produits topiques contenant de l’huile d’arbre à thé ou de l’ivermectine orale19,25. L’huile d’arbre à thé (Tea Tree Oil – TTO), toxique pour les Demodex27, est une huile essentielle naturelle issue des feuilles de Melaleuca Alternifolia cuites à la vapeur (provenant de l’Arbre à Thé à feuilles étroites originaire d’Australie) et présente des:

  • propriétés antimicrobiennes;
  • propriétés anti-inflammatoires;
  • propriétés antifongiques;
  • propriétés antivirales;26

Le composant actif du TTO est le 4-terpinéol28,29. Dans une étude clinique de niveau 2, un gommage hebdomadaire avec 50% de TTO accompagné d’un gommage quotidien au shampooing a été plus efficace pour éradiquer le Demodex oculaire qu’un gommage quotidien avec une concentration de 50% de shampooing pour bébé27.

Cependant, le TTO peut être toxique pour les yeux et provoquer des picotements oculaires et une irritation s’il est utilisé sous sa forme pure. Plusieurs études ont montré une réduction considérable du nombre de Demodex sur les cils après traitement par TTO19,20,24,27.

Afin de répondre à cette problématique: deux produits à base de Tea Tree Oil peuvent être identifiés:

  • l’un pour débarrasser les paupières des Demodex (lire plus);
  • l’autre comme produit d’entretient (lire plus).

  1. Zhao YE, Wu LP, Hu L, Xu JR. Association of blepharitis with Demodex: a meta-analysis. Ophthalmic Epidemiol. 2012 ;19(2) :95-102.
  2. Geerling G, Tauber J, Baudouin C, Goto E, Matsumoto Y, O’Brien T, et al. The international workshop on meibomian gland dysfunction: report of the subcommittee on management and treatment of meibomian gland dysfunction. Invest Ophthalmol Vis Sci 2011 52(4):2050-64.
  3. Post CF, Juhlin E. Demodex Folliculorum and Blepharitis. Arch Dermatol 1963; 88:298-302.
  4. Kamoun B, Fourati M, Feki J, Mlik M, Karray F, Trigui A, et al. Blepharitis due to Demodex: myth or reality? J Fr Ophtalmol 1999; 22:525-7.
  5. Hom MM, Mastrota KM, Schachter SE. Demodex. Optom Vis Sci 2013 ;90 : 198-205.
  6. Gutgesell VJ, Stern GA, Hood CI. Histopathology of meibomian gland dysfunction. Am J Ophthalmol 1982; 94:383-7.
  7. Thode AR, Latkany RA. Current and Emerging Therapeutic Strategies for the Treatment of Meibomian Gland Dysfunction (MGD). Drugs 2015;75: 1177-85.
  8. Liu J, Sheha H, Tseng SC. Pathogenic role of Demodex mites in blepharitis. Curr Opin Allergy Clin Immunol 2010; 10:505-10.
  9. Norn MS. Incidence of Demodex Folliculorum on skin of lids and nose. Acta Ophthalmol 1982; 60:575-83.
  10. Liang LY, Ding XH, Tseng SCG. High Prevalence of Demodex brevis Infestation in Chalazia. Am J Ophthalmol 2014; 157:342-8.
  11. Wolf R, Ophir J, Avigad J, Lengy J, Krakowski A. The hair follicle mites (Demodex spp.). Could they be vectors of pathogenic microorganisms? Acta Derm Venereol 1988; 68:535-7.
  12. Gao YY, Di Pascuale MA, Li W, et al. High prevalence of Demodex in eyelashes with cylindrical dandruff. Investig Ophthalmol Vis Sci 2005;46: 3089-94.
  13. Randon M, Liang H, El Hamdaoui M, et al. In vivo confocal microscopy as a novel and reliable tool for the diagnosis of Demodex eyelid infestation. Br J Ophthalmol 2015; 99:336-41.
  14. Mastrota KM. Method to identify Demodex in the eyelash follicle without epilation. Optom Vis Sci 2013;90:172-4
  15. Junk AK, Lukacs A, Kampik A. Topical administration of metronidazole gel as an effective therapy alternative in chronic Demodex blepharitisea case report. Klin Monbl Augenheilkd 1998;213:48-50.
  16. Czepita D, Kuzna-Grygiel W, Czepita M, Grobelny A. Demodex folliculorum and Demodex brevis as a cause of chronic marginal blepharitis. Ann Acad Med Stetin 2007; 53:63-7.
  17. Fulk GW, Clifford C. A case report of demodicosis. J Am Optom Assoc 1990;61(8):637-9.
  18. Fulk GW, Murphy B, Robins MD. Pilocarpine gel for the treatment of demodicosis-a case series. Optom Vis Sci 1996;73(12):742-5.
  19. Kheirkhah A, Casas V, Li W, Raju VK, Tseng SC. Corneal manifestations of ocular demodex infestation. Am J Ophthalmol 2007;143(5):743-9.
  20. Gao YY, Di Pascuale MA, Elizondo A, Tseng SC. Clinical treatment of ocular demodecosis by lid scrub with tea tree oil. Cornea 2007;26(2):136-43.
  21. Holzchuh FG, Hida RY, Moscovici BK, Villa Albers MB, Santo RM, Kara-Jose N, et al. Clinical treatment of ocular Demodex folliculorum by systemic ivermectin. Am J Ophthalmol 2011;151(6):1030-4.
  22. Filho PA, Hazarbassanov RM, Grisolia AB, Pazos HB, Kaiserman I, Gomes J.A. The efficacy of oral ivermectin for the treatment of chronic blepharitis in patients tested positive for Demodex spp. Br J Ophthalmol 2011;95(6): 893-5.
  23. Koo H, Kim TH, Kim KW, Wee SW, Chun YS, Kim JC. Ocular surface discomfort and Demodex: effect of tea tree oil eyelid scrub in Demodex blepharitis. J Korean Med Sci 012;27(12):1574-9.
  24. Gao YY, Xu DL, Huang lJ, Wang R, Tseng SC. Treatment of ocular itching associated with ocular demodicosis by 5% tea tree oil ointment. Cornea 2012;31(1):14-7.
  25. Salem DA, El-Shazly A, Nabih N, El-Bayoumy Y, Saleh S. Evaluation of the efficacy of oral ivermectin in comparison with ivermectin-metronidazole combined therapy in the treatment of ocular and skin lesions of Demodex folliculorum. Int J Infect Dis 2013;17(5): 343-7.
  26. Carson CF, Hammer KA, Riley TV. Melaleuca alternifolia (Tea Tree) oil: a review of antimicrobial and other medicinal properties. Clin Microbiol Rev L. Jones et al. / The Ocular Surface 15 (2017) 575e628 617 2006;19(1):50-62.
  27. Gao YY, Di Pascuale MA, Li W, Baradaran-Rafii A, Elizondo A, Kuo CL, et al. In vitro and in vivo killing of ocular Demodex by tea tree oil. Br J Ophthalmol 2005;89(11):1468-73.
  28. Tighe S, Gao YY, Tseng SC. Terpinen-4-ol is the Most Active Ingredient of Tea Tree Oil to Kill Demodex Mites. Transl Vis Sci Technol 2013;2(7):2.
  29. Cheng AM, Sheha H, Tseng SC. Recent advances on ocular Demodex infestation. Curr Opin Ophthalmol 2015;26(4):295-300.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s