Surveiller la sécheresse oculaire peut améliorer le résultat chirurgical

La sécheresse oculaire (DED) représente une entité clinique distincte caractérisée par un ensemble de signes et symptômes cliniques. Selon la TFOS DEWS II, la définition suivante cerne notre compréhension actuelle de la DED: La sécheresse oculaire est une maladie multifactorielle de la surface oculaire caractérisée par une perte d’homéostase du film lacrymal et accompagnée de […]

read more >

Les yeux secs induits par la chirurgie réfractive

La sécheresse oculaire peut être causée par diverses interventions iatrogènes, en ce compris les médicaments topiques ou systémiques, l’utilisation de lentilles de contact, les procédures chirurgicales et non chirurgicales. Reconnus comme causes importantes de la sécheresse oculaire (DED), ces facteurs iatrogènes ont été abordés dans l’édition 2007 de la Tear Film and Ocular Surface Society (TFOS)¹ (www.tearfilm.org) et revisités dans l’édition de 2017.

read more >

Le ‘mapping’ de l’épithélium cornéen facilite le diagnostic du kératocône

Une mesure de l’épaisseur de l’épithélium cornéen peut apporter une réponse définitive au kératocône. La dernière génération d’appareils tomographiques fonctionne très précisément et fait parfaitement la distinction entre l’épithélium et le stroma de l’œil. Chaque profil d’épaisseur est unique et constitue donc un outil utile pour détecter ou exclure un kératocône en temps opportun. Avant et après l’opération, cette technologie montre déjà son utilité.

read more >